Type de cartes, matériaux, finitions, durabilité, marques & fabricants…

Aujourd’hui j’ai envie de parler de la fabrication de cartes. Enfin, oui et non, je ne vais pas détailler la fabrication d’un paquet de cartes, je ne suis pas imprimeur, mais parler des différents types de paquets de cartes et de leur propriétés, de leurs avantages et inconvénients et des marques et fabricants. Cet article fait directement suite à l’article de vocabulaire « géographie d’une carte » .

Il faut noter qu’il ne reste plus beaucoup de fabricants de cartes d’envergure mondiale, même s’il existe encore beaucoup de « petits » fabricants nationaux dans de nombreux pays. La plupart des gros fabricants ont été rachetés par le leader mondial, l’américain US playing Card compagny (USPCC 35% du marché mondial). Certains fabricants ont eu (ou ont encore) une bonne réputation, on peut noter par exemple le Belge Cartamundi le français France-carte (avec les marques Grimaud, Ducale, Héron, Dusserre), l’espagnol Fournier qui fait maintenant partie du groupe américain, ou encore l’autrichien Piatnik , l’italien Modiano , Copag réputé pour ses cartes 100% plastic lavable,  d’autres font maintenant partie de l’histoire comme l’allemand DonDorf et sont recherchés par les collectionneurs.

rococo-dondorf

Rococo Don Dorf

Je vais m’intéresser principalement aux cartes produites par le leader USPCC (Bicycle®, « Bee »®, Tally-Ho®, Aviator®, Streamline®, Maverick®, Po-Ke-No®, KEM®, Hoyle® etc..)

uspcc

Trois des marques USPCC

Composition d’une carte :
Trois différents éléments rendent un paquet de cartes unique, le design (ou Art), le papier (Stock) et la finition (Finish). Ces éléments sont plus interdépendants que l’on pourrait croire, par exemple, le design, et donc le nombre d’encres différentes et leurs quantités influent sur le papier utilisé. Le format de carte peut aussi être important, on trouve aujourd’hui principalement des « poker size » plus larges que les « bridge size » autrefois plus courantes sur le marché européen. Pour la cartomagie, domaine qui nous intéresse en priorité ici, il est recommandé d’utiliser des « poker size » sachant qu’il est plus simple d’apprendre avec pour être  ensuite capable d’utiliser les bridge size alors que l’inverse est plus compliqué. Les cartes plastic sont parfaites pour avoir un jeu qui dure longtemps, pour jouer au poker avec des amis sans craindre le renversement de boisson ou les mains grasses du grignotage, mais elles ne sont pas vraiment pratiques pour la manipulation.

Design (art):
À moins de vouloir créer vous-même votre design de jeux de cartes personnalisé, le coté design et ses particularités (nombres et types d’encres, ratio encre / épaisseur du papier) n’a pas vraiment d’intérêt. (Si cela vous intéresse, je vous conseille de jetez un œil au site Diavoli Production qui peut servir d’intermédiaire et participer au financement, ou d’aller directement sur le site de USPCC ;  sachez qu’il faut commander au minimum 2500 paquets). A noter que les encres métalliques utilisées sur certains paquets de cartes augmentent considérablement le prix.

Papier (stock):
J’exclus automatiquement les cartes plastiques, principalement parce qu’elles sont moins communes et moins utilisées en magie, en plus d’avoir principalement des inconvénients pour un manipulateur de cartes. Il est difficile d’obtenir des informations précises sur les types de papier de la part de USPCC, mais on sait qu’il existe au moins quatre types de papier légèrement différents (il y a trois couches de papier pour fabriquer une carte, une pour le dos, une pour la face, et une centrale qui donne le « rebond » et l’élasticité de la carte). Les choix proposés sont le Stock Bicycle le Stock Bee, le Stock Aristocrat et enfin le Stock Tally-Ho. Le papier Bee étant le plus souple, et Aristocrat le plus rigide (très légèrement plus épais) Le papier bicycle est le plus répandu et parait être le compromis le plus polyvalent, permettant les design plus excentriques. Enfin, le papier Tally-Ho possède une rigidité que certains trouvent plus agréable à l’utilisation. Ces dernières années certains types de papiers ont arrêté d’être utilisés, au profit du « bee casino grade stock » qui est une version plus résistante du papier Bee classique. Il existe aussi des papiers et encre spéciaux comme le UV500 Stock qui rend les cartes sensibles à la lumière noire (ultra violet) (souvent utilisé par les paquets de cartes Ellusionist mais plus produit actuellement). Les paquets Ellusionist sont maintenant tous imprimés sur le papier « bee casino grade« . Les éditions « Master » de certains paquets de cartes utilisent un papier légèrement plus épais, les rendant plus résistantes, mais avec un surcout prohibitif par rapport au gain.

Finition (Finish) :
Certains types de finitions ne sont disponibles que pour certains types de papiers, voir réservés à certaines sociétés ; à noter que beaucoup de « finish » sont simplement des nommages pour la communication des marques, avec des différences réellement mineures dans la procédure. Certains sont discernables à l’ouverture d’un paquet neuf, mais après quelques jours d’utilisation la finition d’origine n’a pas vraiment d’importance.

Air-cushion (coussin d’air) est le standard bicycle.
Linoid est une finition ayant pour but d’augmenter la durée de vie des cartes, réduisant l’effet collant, un paquet neuf de cartes Tally-Ho à finition Linoid est plus rigide qu’un paquet de Bicycle, apparemment cette finition n’existe plus officiellement (il s’agirait d’un léger changement de mélange dans le recouvrement final des cartes )
Cambric (tissage coton) : utilisé sur les cartes Bee cette finition rend les cartes plus douces et souples.
Magic & Alluminum : (Magique & aluminium) difficile de trouver des informations sur ces finitions, Aluminium a été utilisé par Ellusionist autrefois, mais USPCC exigeait un nombre de paquets de cartes trop important pour maintenir cette finition.
Note : pour des raisons d’exclusivité et de droit, USPCC appelle dorénavant toutes ses finitions « air cushion » même s’il persiste des différences, le nom d’un finish spécifique n’apparait plus sur les côtés des paquets.

Presse, découpe, contrôle qualité :
Quelques autres éléments jouent sur la qualité des cartes : pour certains, la presse utilisée par USPCC a un rôle important (il y a deux types de presse), la « WEB PRESS » étant soi-disant réservée au casino, mais toujours d’après Ellusionist,  ce n’est pas le cas puisqu’ils insistent sur le fait que toutes leurs cartes y sont imprimées. Je suis bien incapable de dire la différence, je l’ai dit en introduction, je ne suis pas imprimeur !
Enfin, la découpe et le contrôle des cartes est plus ou moins précis, les paquets classiques bicycle sont « dans la moyenne » les « training deck » (moins cher) sont les découpes excentrées ou ayant un léger défaut tandis que les « masters » sont les pièces les mieux coupées. La plupart des marques voulant conserver une image de luxe et de qualité supérieure, paye pour avoir un contrôle supplémentaire à l’impression et la découpe, on est donc en droit d’attendre un paquet « parfait » de la plupart de ces marques. (Il ne faut pas hésiter à utiliser la garantie et renvoyer un paquet ayant un défaut !)
Note : le PlayingCardWiki et le site World of playing cards sont des sources d’infos pratiques mais en anglais.

Alors, par où commencer ?
Le meilleur conseil que je puisse donner à quelqu’un qui veut sérieusement apprendre la manipulation de cartes est d’acheter une cartouche de Bicycle (12 paquets) c’est bien plus rentable que d’acheter les paquets par deux ou à l’unité, on peut trouver sur internet des cartouches aux alentours d’une trentaine d’euros.

J’écrirai certainement un article sur comment prendre soin de ses cartes, mais rapidement : Lavez-vous les mains avant d’utiliser des cartes, si possible avec un savon au pH neutre. Les cartes n’aiment pas la chaleur, l’humidité et la transpiration. Un paquet de cartes dans une poche de pantalon s’abimera deux fois plus vite, rangez-le autre part, et si vous transportez toujours un paquet sur vous, investissez dans un « card clip », un étui métallique qui prolongera la duré de vie de votre paquet. Certains collectionneurs conservent leurs cartes dans un endroit frais et sec, voire un réfrigérateur si elles sont dans un emballage étanche, je n’irai personnellement pas jusque-là, mais si vous habitez dans un endroit chaud et humide, c’est envisageable.

luxuskarte-75

LuxusKarte 75 DonDorf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s