Distribution et projection de cartes.

Un petit point rapide sur la distribution et la « projection » de cartes. Autant la distribution est simple avec quelques subtilités souvent mises à profit dans les tours automatiques ou mathématiques, autant les techniques de projection de cartes sont variées et vont du basique aux mouvements vraiment difficiles à maîtriser. (Des mouvements qui nécessitent un coup de main que l’on ne peut acquérir qu’avec de la pratique; « nacky move » en anglais.)

La distribution de cartes, ou donne :

La donne standard (standard deal) est simplement le fait de prendre les carte une à une du dessus du paquet et de les poser sur la table, soit devant les participants pour un jeu de cartes, soit en pile unique pour certaines routines mathématiques, sachant que distribuer entièrement un paquet en une pile inverse l’ordre des cartes. Par exemple, si l’on connait la première carte du paquet, imaginons l’As de pique, on sait qu’en distribuant 9 cartes et en les replaçant ensuite sur le dessus du paquet on peut épeler le nom de la carte en question pour tomber dessus sur la dernière lettre (car « as de pique » s’épelle en 9 lettres). Il s’agit d’un principe extrêmement simple utilisé dans de nombreuses routines automatiques.

La donne face visible (Stud deal, du nom d’un type de poker dans lequel les cartes sont en majorité distribuées aux joueurs faces visibles) La donne face visible conserve l’ordre des cartes quand on les remet sur le dessus du paquet face cachée. Cela aussi peut être utilisé pour montrer des cartes sans changer l’ordre d’un bloc préparé à l’avance.

La donne en bloc (Group deal) consiste à séparer d’un mouvement des blocs de cartes plutôt que des cartes une à une. C’est en quelque sorte une coupe multiple, et si l’on replace les blocs dans l’ordre, c’est une fausse coupe.  Par exemple, une donne en bloc face visible, réalisée de manière brouillonne peut sembler mélanger les cartes alors qu’elles restent exactement dans le même ordre.

(vidéo en fin d’article)

Mouvement de la donne standard du croupier de casino :

pousser une carte vers la droite

Décaler une carte vers la droite

En position de la donne, un croupier de casino pousse la carte du dessus du paquet avec le pouce de manière à la faire dépasser de deux ou trois centimètres, puis de l’autre main l’attrape entre le pouce (au-dessus) et le majeur et l’index (en-dessous) ; d’un simple mouvement d’extension du majeur et de l’index, il peut envoyer la carte vers n’importe quelle position dans un angle de presque 100° devant lui. (il tourne sur sa chaise uniquement pour distribuer aux joueurs qui occupent les positions les plus à sa droite.) Il s’agit d’une donne efficace, elle est rapide et économe en mouvement et exécutée proprement, il  y a peu de chance qu’une carte se retourne. (cela arrive malgré tout, principalement à cause des joueurs, des piles de jetons ou autres interférences)
A l’exception de la projection de cartes, la donne utilisée pour compter des cartes fonctionne sur le même principe, les cartes sont simplement posées sur la table par la main droite. Le pouce droite maintient la carte sur la table tandis que l’index et le majeur se retirent, produisant un claquement sonore caractéristique. Cela peut paraître trivial, mais lorsqu’on simule un comptage de cartes sur la table, on cherche à reproduire ce son pour rendre l’effet plus convaincant.

Donne à une main; projection de cartes :

Retournement ou distribution d'une carte à une main

Retournement ou distribution d’une carte à une main

En position de la donne, le pouce décale la première carte, le majeur vient se placer au-dessus tandis que l’auriculaire vient se placer en-dessous. D’un mouvement rapide d’extension des deux doigts, on projette la carte. Ce mouvement peut être utilisé pour distribuer à une main, ou projeter un carte d’une main à l’autre. On peut aussi, sans étendre les doigts mais en les faisant pivoter l’un autour de l’autre, simplement retourner une carte face visible sur le paquet. Je conseillerais de vous entrainer à réaliser ce mouvement dans les deux mains, il s’agit d’un bon entrainement de dextérité.

Shotgun deal :

Shotgun deal : projection ou distribution avec le pouce.

Shotgun deal : projection ou distribution avec le pouce.

En position de la donne contrôlée (straddle), le pouce vient appuyer sur la carte du dessus du paquet, et recule de manière à la courber en prenant appui sur l’auriculaire, en soulevant le pouce, la carte est projetée vers l’avant par la tension créée par la courbure.  Ce mouvement n’est pas compliqué, mais nécessite de la pratique pour être effectué rapidement. La hauteur et l’inclinaison du paquet permet au choix de faire atterrir la carte projetée face visible ou non.

Projection de cartes :
Les manipulations suivantes ne sont pas prévues pour être utilisés pour une distribution, mais plutôt pour produire ou projeter une carte. Tout ces mouvements sont techniquement simples, mais nécessitent un « coup de main », il faut donc les pratiquer pour trouver la prise, la pression, la manière de relâcher qui correspond à votre main.

Projection à l’auriculaire :

Projection à l'auriculaire

Projection à l’auriculaire

Permet de projeter une carte d’une main à l’autre. En position de la donne, le pouce décale la première carte du paquet vers l’arrière (in jog), l’auriculaire vient alors appuyer pour créer une tension, en relâchant l’auriculaire, la carte est projetée. Il est possible de réaliser ce mouvement avec deux cartes ou plus, mais ça devient très difficile de les attraper dans l’autre main avec plus de deux cartes.

Projection à l’index :

Projection à l'index

Projection à l’index (la position idéal n’est pas au milieu, mais plus décalé vers le majeur)

Permet de projeter une carte d’une main à l’autre, ou de la rattraper avec la même main. On commence par décaler vers l’avant la première carte du paquet (out jog), on place ensuite l’index dessous en pinçant légèrement avec le pouce. En étendant l’index, on peut projeter la carte vers l’autre main, en poussant légèrement avec l’index et en relâchant au niveau du pouce, on peut faire sauter la carte sur place et la retourner.

Projection au pouce (long distance spinner):

Projection au pouce

Projection au pouce

Permet de projeter très haut une carte située sur le dessus. Les cartes sont maintenues pincées entre l’index et l’auriculaire, le majeur et l’annulaire maintiennent le dessous du paquet.  Le pouce vient appuyer fortement sur la première carte, au niveau de l’auriculaire puis s’étend brusquement en direction du milieu de la tranche longue supérieure du paquet (tout droit par rapport à son inclinaison initiale). La carte est projetée en tournant rapidement, dans la direction du mouvement du pouce. L’orientation de la main influence la direction dans laquelle la carte sera projetée (haut / gauche).

The Martin Lewis Spinner : Le paquet est en main droite en position de la coupe (biddle), l’index prend contact avec la carte du dessus dans le coin supérieur droit et se pli vers la paume de la main. La courbure appliqué à la carte va se relâcher au moment ou l’index n’a plus d’appuis sur le paquet, projetant la carte en tournoyant vers la gauche.
(photo à venir)

Top shot : (Leenart Green)

position de base pour le top shot.

Position de base pour le top shot.

Projection de la carte du dessus du paquet à partir d’une position de la donne modifiée : en position de la donne, l’index vient se positionner proche du coin, sur la tranche longue, de manière à dépasser le moins possible du paquet, le pouce exerce une très légère pression sur le coin supérieur opposé (lui aussi en dépassant le moins possible) et l’auriculaire maintient la carte en place dans le coin opposé en diagonale (voir photo). Un mouvement rapide d’extension de l’auriculaire en appuyant sur la carte la projette vers l’autre main. La projection est très rapide, et le mouvement relativement difficile à apprendre, la pratique vous permettra de le maîtriser. Il est plus facile de réaliser ce mouvement en ayant la main relâchée, la crispation ou tension excessive ne produira pas de meilleurs résultats.

Je suis loin d’être complet sur le sujet, il existe évidement bien d’autres manières de projeter une carte, mais on a ici un aperçu des techniques les plus courantes. Je reparlerai certainement d’autres méthodes dans le futur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s