Vocabulaire : géographie d’une carte

Et non carte de géographie.

Les cartes d’un jeu standard se distinguent par leur valeur — un (ou as) à dix — ou leur figureRoi, Dame, Valet — et par leur enseigne ou couleur. Ces « couleurs », au nombre de 4, varient suivant les usages, notamment nationaux ou régionaux. (Pique Cœur Carreau Trèfle)

wikipédia

Une carte possède une face, un dos et une tranche. On appelle face de la carte le coté où est imprimée la valeur ou figure (ou honneur), tandis que le dos (autrefois blanc, puis espace publicitaire) est décoré d’un motif plus ou moins abstrait sur la plupart des jeux actuels. Par extension, on appelle face d’un paquet le coté où la face d’une carte est visible, et dos du paquet le coté où le dos est visible. La face du paquet est dans la plupart des situations tournée vers le bas.

Il y a deux grandes catégories de dos de carte qui ont leur importance en magie. Les dos avec bordures et les dos sans bordure. Chaque type ayant ses avantages et ses inconvénients. Il est par exemple très facile de repérer une carte retournée dans un paquet de cartes aux dos sans bordure, alors qu’elle est invisible dans un paquet avec bordure. La plupart des manipulations de « triche » sont moins visibles ou plus difficilement identifiables avec des cartes sans bordure, et plus particulièrement les dos composés de motifs géométriques répétitifs. (Comme par exemples les Bee) À l’inverse, de nombreuses manipulations de cartomagie requièrent de dissimuler une carte retournée au milieu d’autres cartes, dans ce cas un jeu de cartes avec bordure est bien plus pratique.

exemple_backs_sml

Tally ho Circle back, Bicycle Riders back blue, Kem Blue
Bee red , Bicycle Riders back red, Bicycle Vintage Red

bicycle-league-back-poker-size.jpg

Exemples de dos de cartes asymétriques : bicycle league back blue et red

Lire la suite

Publicités

Vocabulaire : Introduction

La cartomagie (ne pas confondre avec cartomancie, ici on ne prédit pas le futur, on le contrôle) possède un jargon qu’elle partage avec les arnaqueurs et autres tricheurs professionnels, les deux « professions  » ayant tendance à être portées sur le secret, elles utilisent donc un vocabulaire particulier. (Pas pour les mêmes raisons, un illusionniste fait croire qu’il risque sa vie, un tricheur faire croire qu’il ne la risque pas.) Plusieurs mots n’ont pas vraiment d’équivalent français, mais je vais tout de même les traduire par souci de simplicité. Je risque parfois d’utiliser les termes anglais dans les vidéos, j’ai appris en anglais, et même si mon objectif est de rendre le tout le plus simple et le plus francophone possible, il est difficile d’oublier ses acquis.

Une connaissance basique du vocabulaire employé est indispensable à la compréhension des articles qui suivront.
La catégorie « vocabulaire  » des articles s’enrichira quand j’aborderai des concepts plus avancés.
Le nom de certaines techniques étant lié à leur créateur ou à la personne qui les a fait connaitre, certains ne sont pas traduisibles, ils seront donc simplement expliqués.

On parle par exemple de Blind Shuffle ou Blind Cut, littéralement Mélange ou Coupe aveugle  pour désigner une Fausse coupe ou un Faux mélange, c’est-à-dire une succession de mouvements qui donnent l’impression que l’on a mélangé ou coupé le paquet de cartes alors qu’il est resté exactement dans le même ordre.

Ceci n’est pas un blog.

La toile du web est par nature internationale, de trop nombreuses informations sont accessibles uniquement à ceux qui parlent la langue des grands Bretons (usuellement nommé Anglais). J’aurais pu écrire en anglais, et potentiellement être lu par un public beaucoup plus vaste, mais c’est exactement l’inverse qui m’intéresse : écrire en français pour des francophones. De quoi vais-je parler ici ?

J’ai décidé de perfectionner mes compétences « magiques « , manipulations de cartes principalement (même si j’ai bien l’intention de jeter un œil curieux vers les autres domaines de la magie et de l’illusion) . Comme pour de nombreux domaines, cela requiert du temps, de la pratique, un accès à des informations rarement disponibles en français, de la pratique (je l’ai déjà dit ?) ou des moyens considérables, vu les prix exorbitants des livres de magie en français  et de la passion pour porter des fruits. (l’humour idiot n’est pas en option)

Je vais donc commenter mon (ré)apprentissage, et expliquer en français les bases, le vocabulaire, les notions indispensables à la pratique de la magie. Les articles contiendront aussi des conseils pratiques, des routines et toutes sortes d’informations se rattachant à l’univers de la manipulation de cartes.  Il m’arrivera certainement de parler de poker ou d’autres jeux de cartes (ou pas) ,  d’autres domaines de la magie, voire, à l’occasion, de whisky…

Mes articles seront accompagnés de photos et de vidéos où vous pourrez admirer mes mains (et des cartes), toujours avec des commentaires les plus complets possibles et en français, en commençant par le début, des bases simples, mais indispensables.

Que vous soyez un apprenti magicien, un joueur, un passionné de magie ou même un expert, vous êtes tous les bienvenus, que ce soit pour épater un(e) ami(e), apprendre à manipuler correctement un paquet de cartes pour ne pas être ridicule lors d’une partie de poker entre amis, découvrir  les secrets de la magie, ou partager votre expertise.

A la mémoire de S.W. Erdnase (pseudonyme de l’auteur de la bible de la manipulation de carte, passée dans le domaine public (en V.O.) et disponible en français)